Ils sont cousins avec Gonzague SAINT BRIS :


Signalez votre propre cousinage


A propos de cette célébrité

Gonzague SAINT BRIS

Français Gonzague SAINT BRIS

Ecrivain et journaliste français

Sources :  Benoit MAURY

Né(e) : le 26 janvier 1948 à Loches, France
Décédé(e) : le 08 août 2017 à Saint-Hymer


Biographie

Gonzague Saint Bris est un écrivain et journaliste français né à Loches le 26 janvier 1948.

Fils du diplomate Hubert Saint Bris (1915-1979), comte romain. Ce titre héréditaire, qui a été accordé par le pape Pie IX à son grand-père, Georges Saint Bris (1841-1922), par un bref pontifical du 15 août 1874, n'est pas reconnu en France. Il est cousin de la famille Schneider par sa mère, Agnès Mame, poète, elle-même descendante de la dynastie des imprimeurs Mame. Gonzague Saint-Bris a été élevé au Clos Lucé à Amboise, propriété de sa famille depuis le 30 juillet 1855 et ouvert au public depuis 1954.
Il se dit fier d'être un autodidacte, devenu écrivain et journaliste. Il fut successivement journaliste en Afrique, critique littéraire, chroniqueur au Figaro (1980), fondateur et animateur de la radio libre Méga l'O (1981), vidéaste culturel, directeur de la Stratégie et du Développement du Groupe Hachette Filipacchi Médias (1987-2001), chargé de mission au ministère de la Culture et de la Communication (1986-1988), directeur-propriétaire du magazine Femme[réf. nécessaire].
Il rencontre Michael Jackson en février 1992 durant le voyage de la star en Afrique, il passe tous les soirs de voyage avec Michael et il parle de beaucoup de choses (musique, peinture...). Il en tire un livre sorti en 2010.

Attaché à la Touraine — il a été conseiller municipal de Loches —, il mène depuis quarante ans des actions culturelles : « Le Nouveau romantisme », les clips culturels, les radios libres, la Marche Balzac, la Marche George Sand et 14 éditions de « La Forêt des Livres » à Chanceaux-près-Loches, un festival littéraire gratuit et ouvert à tous qui reçoit chaque dernier dimanche d'août 150 auteurs dans un village forestier de 150 habitants en avant-première à la rentrée littéraire. À cette occasion, plusieurs prix sont attribués aux auteurs dans le cadre du Prix des Lauriers Verts.
Deux fois candidat à l'Académie française, le 7 juin 2001, candidat au fauteuil de Michel Droit, il fut battu par Pierre Nora et le 7 février 2008, candidat au fauteuil de Bertrand Poirot-Delpech, l'élection fut blanche et reportée ultérieurement. Ce qui lui valut un titre au journal Libération : « L'immarcescible Gonzague Saint Bris ».

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Ecrivains