Ils sont cousins avec Hélène CADOU :


Signalez votre propre cousinage


A propos de cette personnalité

Hélène CADOU

Français Hélène CADOU

Né(e) Hélène Marie Juliette LAURENT

Poétesse française

Sources :  Jimmy NICOLLE

Né(e) : le 04 juin 1922 à Mesquer,France
Décédé(e) : le 21 juin 2014


Origine du nom

Nom de baptême formé sur le latin Laurentius, dérivé de laurus (= laurier). Le laurier étant un symbole de victoire, on comprend le succès de ce nom dès l'époque romaine. Par la suite, dans la chrétienté, il représente la victoire de la nouvelle religion sur le paganisme, à l'image de saint Laurent brûlé sur un gril au IIIe siècle en se riant des flammes.

Biographie

Hélène Cadou, née à Mesquer (Loire-Atlantique) en 1922, est connue comme épouse du poète René Guy Cadou à la mémoire de qui elle continue de consacrer une grande part de sa vie. Mais elle a aussi écrit une importante œuvre poétique personnelle (Prix Verlaine 1990).

Les parents d'Hélène Laurent étaient instituteurs comme ceux de René Guy Cadou, qu'ils connaissaient. Elle nait à Mesquer le 4 juin 1922 ; la famille s'installe à Pornichet en 1925, et à Nantes à partir de 1929. Elle fait ses études secondaires au lycée Gabriel Guist'hau, puis poursuit des études de lettres et philosophie ; mais la tuberculose, contractée dès 1938, perturbe ses études. Elle s'intéresse à la poésie, lit "Les Brancardiers de l'aube" à leur parution en 1937, et participe en 1943 avec un petit groupe à l'édition d'un recueil, "Sillages", sous la houlette de Julien Lanoë : elle y écrit sous le pseudonyme de "Claire Jordanne". C'est en allant avec ce petit groupe d'amis rencontrer le jeune poète pour lui demander le parrainage du recueil qu'elle fait la connaissance de René Guy Cadou, le 17 juin 1943, à Clisson, où il est instituteur. Dès le lendemain, une correspondance littéraire s'établit entre eux, rapidement suivie de nouvelles rencontres et de longues fiançailles. Elle passe quelques mois de l'hiver 1943 - 1944 à Bordeaux, où sa sœur Jeanne vient d'être nommée professeur de philosophie. René Guy Cadou vient la voir : on trouve la trace de ces trois jours de ferveur amoureuse dans l'œuvre de René Guy ("Lormont",et "Rue du Sang" in La Vie rêvée). Ils se marient le 23 avril 1946, alors que René Guy est devenu à la rentrée 1945 instituteur titulaire à Louisfert, près de Châteaubriant. Ils vivent dans la maison d'école du village. L'été, ils font quelques voyages : à Paris chez Michel Manoll, à Orléans chez le peintre Roger Toulouse, à Saint Benoît sur Loire sur la tombe de Max Jacob, dans le Puy de Dôme. Elle participe intensément à la vie d'amitiés et de correspondances poétiques de René Guy, notamment avec les amis de "L'école de Rochefort" : Michel Manoll, Jean Rousselot, Jean Bouhier, Luc Bérimont, Marcel Béalu, Lucien Becker.... Elle écrit peu ("Trois poèmes d'Hélène", Pierre-Albert Benoît 1949, 49 ex. HC).

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Poètes