Ils sont cousins avec René LAENNEC :


Signalez votre propre cousinage


A propos de cette célébrité

René LAENNEC

Français René LAENNEC

Né(e) René Théophile Marie Hyacinthe LAENNEC

Médecin français

Sources :  Jacques CHANIS

Né(e) : le 17 février 1781 à Quimper, France
Décédé(e) : le 13 août 1826 à Ploaré, France


Origine du nom

Nom breton porté dans le Finistère. Il est mentionné pour la première fois à Cadol (commune de Melgven) au XVIe siècle, comme variante de Lohennec. Ce dernier terme est un toponyme formé sur "oc'hen" (= les bœufs). Plusieurs hameaux correspondent à ce nom. Géographiquement, le plus proche de Cadol se situe à Querrien : il s'appelle Nohennec. À peu de distance, la carte de Cassini mentionne un autre hameau nommé Le Hoennec."

Biographie

René-Théophile-Marie-Hyacinthe Laennec, né le 17 février 1781 à Quimper, mort le 13 août 1826 (à 45 ans) à Douarnenez dans son manoir de Ploaré, est un médecin français, inventeur et metteur au point du diagnostic médical par auscultation (Traité de l'auscultation médiate, 1819). Il est également l'inventeur du stéthoscope.

René Laennec est fils et petit-fils d'avocats. Son grand-père, Michel Alexandre Laennec, est maire de Quimper de 1763 à 1765.

Son père Théophile parle le breton et René lui-même l'apprend, le parle couramment, et l'utilise dans sa correspondance avec son père.

Sa mère, Michelle, meurt en 1786 de la tuberculose, alors qu'il n'a que 5 ans. Son père, alors lieutenant au ministère de la marine à Quimper, est incapable de s'occuper de lui. Après avoir été confié à un oncle, recteur à Elliant, René Laennec est, en 1797, recueilli par Guillaume François Laennec, un autre de ses oncles, médecin à Nantes, professeur et directeur de l'école de médecine, qui avait été recteur de l'université de Nantes avant sa suppression au début de la Révolution.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Inventeurs, Médecins