Ils sont cousins avec Irène JOLIOT-CURIE :


Signalez votre propre cousinage


A propos de cette célébrité

Irène JOLIOT-CURIE

Français Irène JOLIOT-CURIE

Né(e) Irène CURIE

Scientifique, Prix Nobel de Chimie 1935

Sources :  ssanagustin

Né(e) : le 12 septembre 1897 à Paris, France
Décédé(e) : le 17 mars 1956 à Paris, France


Origine du nom

Curie: Le nom est porté dans le Doubs et en Haute-Saône. C'est une forme francisée du toponyme francoprovençal Curia, Curiaz, pour lequel on a proposé plusieurs solutions : terre dont l'exploitant était soumis à la corvée (latin corrogata), aphérèse de 'écurie', cour de justice. <br> Joliot : Surtout porté dans le Doubs et en Haute-Saône, c'est un diminutif de Joli (= gai, joyeux au Moyen Âge). Variante : Jolliot (54, 52).

Biographie

Irène Curie est née le 12 septembre 1897 à Paris. Fille des physiciens Marie et Pierre Curie, elle fit ses études à la Faculté des sciences de Paris et, à partir de 1918, elle fut l'assistante de sa mère à l'Institut du Radium à Paris. Frédéric Joliot, né le 19 mars 1900 à Paris, fit ses études à l'École supérieure de physique et de chimie industrielles et à la Faculté des sciences de Paris. Assistant lui aussi à l'Institut du Radium, il rencontra Irène Curie, avec qui il se maria en 1926. Ils travaillèrent ensuite ensemble, constituant la fameuse équipe Joliot-Curie, et se spécialisèrent en physique nucléaire. En 1934, ils découvrirent la radioactivité artificielle. En bombardant avec des particules alpha des atomes de bore, d'aluminium et de magnésium, ils obtinrent des isotopes de l'azote, du phosphore, du silicium et de l'aluminium, qui se désintégraient en émettant des électrons positifs ou négatifs. C'est pour cette découverte qu'ils reçurent le prix Nobel de chimie en 1935.

En 1937, Irène Joliot-Curie devint professeur à la Faculté des sciences de Paris, puis directrice de l'Institut du radium en 1946. Elle avait été nommée sous-secrétaire d'État à la Recherche scientifique en 1936. Elle participa à la création du Commissariat à l'énergie atomique en 1946. Elle y occupa la fonction de commissaire pendant six ans. En 1939, elle reçut le titre honorifique d'officier de la Légion d'honneur et de nombreuses autres décorations pour ses contributions à la physique nucléaire. Elle mourut en mars 1956, victime d'une leucémie provoquée par une surexposition aux rayonnements radioactifs.

Source : Microsoft Encarta 2000.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Chimistes