Ils sont cousins avec Chantal GOYA :


Signalez votre propre cousinage


A propos de cette célébrité

Chantal GOYA

Français Chantal GOYA

Né(e) Chantal DE GUERRE

Chanteuse de variétés enfantines

Sources :  Henri Charles DAHLEM

Né(e) : le 10 juin 1942 à Saigon, French Indochina


Origine du nom

Patronyme basque. Désigne celui qui habite sur une hauteur (goi = le haut).

Biographie

Chantal Goya, de son vrai nom Chantal de Guerre, est une actrice et chanteuse française, née de parents français le 10 juin 1942 à Saïgon (Indochine). Sa rencontre avec Jean-Jacques Debout, son futur mari, en 1964, constitue un tournant essentiel : il lui présente Daniel Filipacchi, alors en train de lancer un nouveau magazine, "Mademoiselle Âge Tendre". Le créateur de "Salut les copains" fait la promotion de Chantal tandis que Jean-Jacques lui compose deux chansons C'est bien Bernard le plus veinard et Une écharpe, une rose.

1963 dans le film Charade de Stanley Donen, en tant que figurante, grâce à l'entremise de Audrey Hepburn puis dans un rôle plus étoffé dans le film Masculin, féminin de Jean-Luc Godard en 1965, auprès de Jean-Pierre Léaud, Marlène Jobert et Brigitte Bardot, qui sera interdit aux moins de 18 ans pour cause de sujets encore tabous (notamment l'avortement). Elle enchaînera avec quelques films d'auteur, mis en scène par Jean-Daniel Pollet, Philippe Labro, Didier Kaminka ou Pierre Tchernia, et donnera ainsi la réplique à Bernadette Lafont, Claude Jade, Jean-Pierre Marielle, Serge Gainsbourg, Fabrice Luchini, Michel Serrault, Philippe Noiret ou Gérard Depardieu.

Après avoir enregistré quelques disques yé-yé sous la houlette de Mickey Baker qui eurent un grand succès au Japon, sa carrière de chanteuse décolla réellement en France en 1975, suite à l'interprétation de Adieu les jolis foulards dans une émission de Maritie et Gilbert Carpentier. Tout en enchaînant les succès (Voulez-vous danser grand-mère, Allons chanter avec Mickey, Bécassine, Un lapin...), le couple Debout-Goya monte alors, avec la collaboration de Roger Dumas, des contes télévisés : "Je reviendrai, Marie-Rose", "Au bonheur des enfants"... ainsi que des spectacles pour enfants sur le thème du voyage et du rêve, où la chanteuse incarne Marie-Rose, mélange de gouvernante et de grande sœur qui côtoie personnages célèbres (Guignol, Babar, Snoopy, Polichinelle...) et autres animaux humanisés (Pandi Panda, Le coucou, Loup Loup, Maître Renard...), mis en scène et en musique par Jean-Jacques Debout.

Invitée dans l'émission de Patrick Sabatier "Le jeu de la vérité" en 1985, elle eut un moment d'égarement et d'agressivité de trois minutes en direct, qui lui coûta cher. Elle fut critiquée par de nombreux spectateurs et invités, sa carrière connut un violent séisme. L'image de la chanteuse fut salie, les ventes de disques chutèrent, les moyens investis dans ses spectacles devinrent beaucoup plus modestes, et les enfants se tournèrent alors vers l'autre idole du moment : Dorothée.

Mais, malgré une nette baisse de popularité, Chantal Goya n'abandonne pas sa carrière pour autant : suite au spectacle Le Mystérieux Voyage, elle se tournera vers l'étranger, lancera un mensuel "Le petit journal de Marie-Rose", sortira cinq albums jusqu'en 1990 et proposera, après une aventure télévisuelle sur Antenne 2 avec Jacqueline Joubert (Le Monde Magique) une nouvelle comédie musicale L'étrange histoire du château hanté au Palais des Congrès de Paris. Elle signe alors chez AB Disques, toujours sans succès, et publie son autobiographie Tu t'appelles Chantal Goya comment ?.

Chantal Goya continue à se produire pour un public de quadragénaires nostalgiques et entre un peu dans l'iconographie comme ce le fut pour Casimir le monstre orange, Chantal Goya, s'était même converti en madone des boîtes gays de France.

Il aura suffi d'un film, Absolument fabuleux (avec Josiane Balasko et Nathalie Baye), en 2001, pour que la chanteuse retrouve le succès. Interprétant son propre rôle, le public retrouve une Chantal Goya pleine de dérision sur son propre personnage public, et lui permet de revenir sur le devant de la scène avec des versions remixées de ses plus grands succès (dont le fameux Becassine is my cousine). Elle entame alors de nouvelles tournées... dans les boîtes de nuit, notamment au sein de la communauté gay qui l'accueille chaleureusement. Ses spectacles pour enfants reprennent un nouvel essor, grâce à la première génération de fans de la chanteuse : les enfants des années 70-80 étant devenus parents à leur tour, ils permettent ainsi à Marie-Rose de toucher une nouvelle génération d'enfants... et de devenir, comme le lui avait prédit la chanteuse Barbara, une "institution transgénérationnelle".

Fin 2006, elle sort un album intitulé Au Pays des étoiles

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Chanteurs et musiciens contemporains