Ils sont cousins avec Danielle MITTERRAND :


Signalez votre propre cousinage


A propos de cette célébrité

Danielle MITTERRAND

Français Danielle MITTERRAND

Né(e) Danielle Émilienne Isabelle GOUZE

Première dame de France » du 21 mai 1981 au 16 mai 1995, présidente de la fondation France Libertés

Sources :  Nicole BONAZZI

Né(e) : le 29 octobre 1924 à Verdun, France
Décédé(e) : le 22 novembre 2011 à Paris, France


Biographie

Danielle Mitterrand, née Danielle Émilienne Isabelle Gouze le 29 octobre 1924 à Verdun (Meuse)1 et morte le 22 novembre 2011 à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, dans le 15e arrondissement, fut, en sa qualité d'épouse du 21e président de la République française, François Mitterrand, la « Première dame de France » du 21 mai 1981 au 16 mai 1995.
La veuve de l'ancien président de la République a par ailleurs présidé la fondation France Libertés - Fondation Danielle-Mitterrand de sa création en 1986 jusqu'à sa mort.




La mère de Danielle Gouze, Renée Flachot, est institutrice et son père, Antoine Gouze, est principal de collège. Ils sont laïcs et républicains et sont tous deux militants de la SFIO. En 1940, Antoine Gouze refuse de recenser, comme on le lui demandait, les élèves et professeurs juifs de son collège et est révoqué par le gouvernement de Vichy. Il s'installe alors à Cluny où il donne des cours particuliers. Durant la période 1940-1942, sa famille héberge régulièrement dans la clandestinité les membres du réseau de Résistance Combat dont notamment son dirigeant Henri Frenay.
Au moment de sa naissance, son père est le directeur du lycée public de garçons de Verdun, le lycée Buvignier. Ses parents sont militants de la laïcité scolaire et sont donc opposés au principe de l'école privée. Ils déménagent pour travailler dans une école du Jura. Danielle est d'abord interne dans un collège lyonnais, puis la seule fille élève du collège de garçons que dirige son père (Collège Roger Vercel à Dinan).


Danielle Gouze passe son baccalauréat en 1941 à Annecy, échoue, le repasse et le réussit l'année suivante.
Elle s'engage par la suite, à dix-sept ans, dans la Résistance en tant qu'agent de liaison, tandis que ses parents hébergent des maquisards. Sa s?ur aînée Christine Gouze est, elle aussi, dans la Résistance en tant que « boîte aux lettres » pour le Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés. Elle se lie d'amitié avec la résistante Berty Albrecht avant que cette dernière ne soit arrêtée.

Sa s?ur aînée Christine Gouze lui présente au sein de leur réseau de résistance, au début de l'année 1944 « François Morland », nom de code de François Mitterrand. Alors qu'il anime un réseau de résistance parisien, il doit fuir vers la Bourgogne. C'est Danielle Gouze qui l'y aide, notamment à bord du train où elle accepte de jouer l'amoureuse transie, pour tromper la vigilance de la Gestapo. Mais arrivés à destination, la réalité prend le pas sur l'artifice et ils se fiancent. Elle l'épouse après la Libération, le 28 octobre 1944 à la mairie, puis à l'église Saint-Séverin à Paris.
François et Danielle Mitterrand ont trois enfants : Pascal, né en 1945 et mort deux mois après sa naissance ; Jean-Christophe Mitterrand, né le 19 décembre 1946 ; Gilbert Mitterrand, né le 4 février 1949.


Danielle Mitterrand vit alors entre la Nièvre, dont François Mitterrand devient député en 1946 (elle fait campagne aux côtés de son mari), puis conseiller général, et Paris, où son mari occupe le poste de ministre des Anciens Combattants ; elle, s'occupe de la commission pour la répartition des subventions aux orphelins.

Ils déménagent à Paris, d'abord à Auteuil puis rue Guynemer. Elle est à ses côtés lors des élections présidentielles de 1965. Pendant la campagne de l'élection présidentielle de 1981, elle pose pour Paris-Match en se présentant comme une femme très simple, dans le but de se présenter en opposition radicale à l'épouse du président en exercice, Anne-Aymone Giscard d'Estaing, d'allure plus bourgeoise. Ses hobbies sont la reliure et le scrabble.
Sa s?ur aînée, Madeleine Gouze, dite Christine Gouze-Rénal, née en 1914 et morte en 2002, productrice de cinéma, est mariée, de 1959 à sa mort avec l'acteur Roger Hanin.
Son frère Roger Gouze, né en 1912 et mort en 2005 est écrivain.

Après l?élection à la présidence de la République de son mari, François Mitterrand, en 1981, Danielle Mitterrand se plie au protocole du palais de l'Élysée en remplissant ses obligations d'hôtesse du palais pour les invités de marque ; néanmoins, elle prévient qu'elle compte imposer son style : « Je ne suis pas une potiche ». Elle a son bureau personnel au palais, mais habite toujours au 22, rue de Bièvre (5e arrondissement de Paris). Le couple passe ses vacances à Latche, où est même invité le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev.
Elle fait redécorer le palais, notamment par Jean-Michel Wilmotte, Philippe Starck et Gérard Garouste (ce dernier déclare alors que Danielle Mitterrand se plaint de son travail : « La bonne vient de m'annoncer que ça ne plaît pas à Madame Mitterrand. Même Jules II, quand Michel-Ange peignait la chapelle Sixtine, n'a pas dû envoyer son valet de chambre ») et fait informatiser son service de trois collaboratrices. Elle s'occupe personnellement des jardins.

Elle se crée un espace autonome d'engagement politique tiers-mondiste très marqué. Ses prises de positions politiques et humanitaires, très ancrées à gauche, à l?égard de Fidel Castro (déclarant notamment que « L?expropriation des compagnies américaines ne m?a pas déplu. Oui, j?ai applaudi l?échec de la tentative de déstabilisation menée par les cubains anticastristes de Miami pilotée par la CIA »), des guérilleros salvadoriens, des zapatistes mexicains ou du sous-commandant Marcos.
Ces positions ont quelquefois mis François Mitterrand dans une situation diplomatique délicate durant sa présidence. Mais son indépendance lui permet de négocier la libération de nombreux prisonniers politiques. Elle crée notamment en 1986 la Fondation France-Libertés, reconnue d'utilité publique, organisation non gouvernementale de type humanitaire.


Elle est également la première épouse d'un président français à clairement prendre position sur la scène politique nationale : lors d'une interview au Journal du dimanche en décembre 1986, elle critique fortement le gouvernement de droite de Jacques Chirac qui, selon elle, « fait tout et n'importe quoi ».

En 1989, lors de l'affaire des foulards islamiques de Creil, elle déclare le 20 octobre :« Si aujourd'hui deux cents ans après la Révolution, la laïcité ne pouvait accueillir toutes les religions, toutes les expressions en France, c'est qu'il y aurait un recul. Si le voile est l'expression d'une religion, nous devons accepter les traditions quelles qu'elles soient ».
En 1993, elle critique publiquement la politique d'immigration du ministre de l'Intérieur Charles Pasqua. Le président s'agace mais ce sont les députés de la majorité, dont Pierre Mazeaud, qui répondent, dans une tribune intitulée « Qui veut faire taire Danielle ? ». Elle n'en a cure et, en mai 1995, indigne la classe politique en embrassant Fidel Castro.


Elle reste active entre la fin du mandat de son époux, en 1995 et sa mort en 1996. Lors du référendum sur le projet de texte constitutionnel européen, en 2005, elle s'oppose à une partie de sa famille en prenant officiellement position pour le « non », mettant ainsi l'aura de son ancien mari dans la balance. Elle prend parti pour Ségolène Royal à l'élection présidentielle de 2007.

Danielle Mitterrand publie, en novembre 2007 une autobiographie intitulée Le Livre de ma mémoire.
En 2011, elle soutient officiellement le Chef Raoni dans sa lutte contre le Barrage de Belo Monte.

D'une santé fragile, elle est à plusieurs reprises hospitalisée : en octobre 2010 après une chute à Madrid, puis en septembre 2011 pour insuffisance respiratoire. Le 18 novembre 2011, elle est à nouveau hospitalisée pour une anémie jugée sérieuse, et est plongée dans un coma artificiel8. Danielle Mitterrand s'éteint quelques jours plus tard, le 22 novembre 2011, à l'hôpital Georges-Pompidou, à l'âge de 87 ans. Elle avait fêté en octobre le 25e anniversaire de sa Fondation.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Conjoint(e)s de personnalités