A propos de cette célébrité

Léo GAUSSON

Français Léo GAUSSON

Peintre néo-impressionniste français

Sources :  Chantal DAVOURIE

Né(e) : le 14 février 1860 à Lagny-sur-Marne, France
Décédé(e) : le 27 octobre 1944 à Lagny-sur-Marne, France


Origine du nom

Le nom est surtout porté en Bretagne (22, 44), on le rencontre aussi dans l'Yonne. C'est le cas-régime de Gausse, nom de personne d'origine germanique (Gauzzo, racine gaut = du peuple goth). C'est aussi le nom d'une commune des Côtes-d'Armor, et donc de celui qui en est originaire.

Biographie

Léo Gausson nait le 14 février 1860, en plein coeur de Lagny-sur-Marne, dans l'immeuble des Cinq Pignons, place de la Fontaine. Les villages des bords de Marne seront les motifs privilégiés de son oeuvre, avec une préférence pour Gouvernes où il se rendra fréquemment pour peindre l'église et la petite rivière de la Gondoire. Avec ses amis Cavallo-Péduzzi et Luce, Léo Gausson s'émerveille du " pointillisme " découvert par Georges Seurat. Les tableaux exécutés par les trois compagnons durant l'été 1885 attestent de leur adhésion à cette nouvelle technique. Plutôt que de mélanger les couleurs sur une palette, il s'agit de représenter les images en juxtaposant des petites touches de différentes couleurs primaires sur la toile. Rejoints par Lucien Pissarro dès 1888, nos quatres compères nourrissent une réelle amitié qui favorise les séances communes de travail et les discussions sur leur art. Toujours avide de traquer la nouveauté, Gausson cherche à prendre d'autres orientations, à vivre de nouvelles aventures, humaines et picturales. Aux environs de 1890-1991, il se rapproche des synthétistes et introduit dans son oeuvre, à la suite de Gauguin, une vision subjective du monde sous une forme simplifiée à l'extrême : la juxtaposition d'aplats colorés. Fin lettré, Léo Gausson fréquente les milieux littéraires et publie en 1896 un recueil de contes, " Histoires Vertigineuses ". Menant une vie précaire, il quitte la France en 1901 et gagne la Guinée Française. Son travail de commis dans l'administration coloniale lui fait vivre des heures difficiles et lui laisse peu de temps libre. Plutôt que d'employer celui-ci à la peinture, il le consacre à la rédaction d'une grammaire en langue Foula. En 1908 il entreprend de traverser à pied le continent africain d'Est en Ouest, périble qui le laisse épuisé au Caire.De retour en France en 1908, il travaille au service de la censure cinématographique et abandonne totalement son art. Il meurt à Lagny-sur-Marne dans un quasi-anonymat, le 27 octobre 1944.

Sa production tient une place importante dans le mouvement Néo-impressionniste. Sa présence sur les cimaises du Musée d'Orsay et de plusieurs Musées européens, comme le Musée du Petit Palais à Genève et le Rijksmuseum Vincent Van Gogh à Amsterdam, est une juste consécration.

Plusieurs auteurs dont Pierre Eberhart et Noël Coret, anciens Directeurs du Musée Gatien-Bonnet, ont écrit sur lui. La plus grande spécialiste de son oeuvre est Micheline Hanotelle qui en a établi le " catalogue raisonné ".

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Peintres