Ils sont cousins avec Marie BESNARD :


Signalez votre propre cousinage


A propos de cette personnalité

Marie BESNARD

Français Marie BESNARD

Né(e) Marie-Joséphine Philippine DAVAILLEAUD

Soupçonnée d'être une tueuse en série

Sources :  Cercle Généalogique PoitevinThierry CHESTIER

Né(e) : le 15 août 1896 à Saint-Pierre-de-Maillé, France
Décédé(e) : le 14 février 1980 à Loudun, France


Origine du nom

Nom de personne d'origine germanique, Bernhard (bern = ours + hard = dur). On rencontre ce patronyme très courant essentiellement dans l'Ouest (35, 49, 72). Diminutifs : Besnardeau (72), Besnardin (50). Variante plus rare : Besnehard (14).

Biographie

Marie Besnard (15 août 1896-14 février 1980), surnommée la « Bonne Dame de Loudun », une femme imposante mais avec une voix de fillette, fut soupçonnée d'être une tueuse en série et reste au centre d'une des énigmes judiciaires française du XXe siècle.

C'est le 21 juillet 1949 que Marie Besnard, de son nom de jeune fille Marie Joséphine Philippine Davaillaud, est inculpée de meurtre : douze personnes empoisonnées, dont son propre mari.

L'histoire se passe dans la petite cité de Loudun (8 000 habitants à l'époque des faits), là où l'affaire Urbain Grandier (né en 1590, et mort sur le bûcher de Loudun en 1634) avait fait grand bruit quelques siècles auparavant. On observe plusieurs similitudes entre ces deux affaires, dont la part très importante des rumeurs ; rumeurs qui ont joué dans l'arrestation de Marie Besnard comme dans celle d'Urbain Grandier. C'est ce que souligne Frédéric Pottecher, chroniqueur judiciaire à la radio du procès de Marie Besnard, dans la préface du livre Nous, Urbain Grandier et Martin Guerre, condamnés et exécutés (édition Cherche-Lune). Les deux accusés ne donnèrent jamais aucune information pouvant être retenue contre eux. Marie Besnard fut décrite comme « anormalement normale » par la psychiatrie.

Après trois procès, le premier à Poitiers, qui durèrent plus de dix ans, Besnard, accusée et menacée de la peine capitale, fut libérée en 1954 puis acquittée par la cour d'assises de Gironde le 12 décembre 1961.

Ce feuilleton judiciaire mobilisa la France entière pendant toute une décennie ; c'est, avec l'affaire Marie Lafarge, l'une des plus étonnantes énigmes d'empoisonnement.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Criminels