A propos de cette célébrité

"Pierre" Octave COURANT

Français "Pierre" Octave COURANT

Maire du Havre, Député, Ministre du Budget

Sources :  jeanelie

Né(e) : le 12 septembre 1897 à Le Havre, Seine Maritime, France
Décédé(e) : le 22 mars 1965 à Le Havre, Seine Maritime, France


Origine du nom

Le nom est surtout porté dans le Maine-et-Loire et dans l'Indre. Il désigne presque toujours celui qui est originaire d'une localité appelée (le) Courant, (les) Courants, toponyme évoquant un ruisseau, un canal. En Bretagne, le sens est parfois différent, il peut s'agir d'un ancien nom de baptême, mentionné au XIIe siècle dans le cartulaire de Quimperlé, à rapprocher du vieux breton cobrant (lui-même correspondant sans doute au vieil irlandais cobir = secours).

Biographie

Avocat, ancien bâtonnier, il est élu député de la sixième circonscription de la Seine-Inférieure (aujourd'hui Seine-Maritime) aux deux Assemblées nationales constituantes puis à l’Assemblée nationale comme républicain-indépendant (CNI) de 1946 à 1962.

Il se prononce pour le retour du Général de Gaulle au pouvoir en 1958.

Il est maire du Havre de 1941 à 1944 puis de 1947 à 1954. Conseiller général depuis 1945, il fut président de l’assemblée départementale. Il fut membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Il est président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations de 1956 à 1963.

Fonctions gouvernementales

- Ministre du Budget du gouvernement René Pleven (du 11 août 1951 au 20 janvier 1952)
- Ministre du Budget du gouvernement Edgar Faure du 20 janvier au 8 mars 1952
- Ministre de la Reconstruction et du Logement du gouvernement René Mayer (du 8 janvier au 28 juin 1953)
Dans ce dernier ministère, sa devise est « Construire est d’abord un acte de volonté ». Pierre Courant fait voter une loi qui met en place une série d'interventions facilitant la construction de logements tant du point de vue foncier que du point de vue du financement et de l'appareil de production. En 1953, la création de la contribution obligatoire des entreprises à l'effort de construction (1 % de la masse des salaires pour les entreprises de plus de 10 salariés) introduit des ressources supplémentaires pour la réalisation de logements sociaux.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Personnalités politiques françaises