Jordan BARDELLA

Généalogie de Jordan BARDELLA

Députés, sénateurs, membres du conseil Constitutionnel

FrançaisNé(e) Jordan BARDELLA

Homme politique français

Né(e) le 13 Septembre 1995 à Drancy , France (27 ans)

Son arbre généalogique

Signaler une erreur

Ce formulaire vous permet de signaler une erreur ou un complément à la généalogie suivante : Jordan BARDELLA (1995)

Plus d'informations

Jordan Bardella, né le 13 septembre 1995 à Drancy (Seine-Saint-Denis), est un homme politique français.
Depuis 2012, il est membre du principal parti d'extrême droite en France, le Front national, devenu Rassemblement national (RN). Il devient assistant parlementaire en 2015.
Il est porte-parole du parti de 2017 à 2019, membre de son bureau national depuis 2018, ainsi que directeur national de Génération nation (anciennement Front national de la jeunesse). Il est conseiller régional d'Île-de-France depuis 2015.
...   Jordan Bardella, né le 13 septembre 1995 à Drancy (Seine-Saint-Denis), est un homme politique français.
Depuis 2012, il est membre du principal parti d'extrême droite en France, le Front national, devenu Rassemblement national (RN). Il devient assistant parlementaire en 2015.
Il est porte-parole du parti de 2017 à 2019, membre de son bureau national depuis 2018, ainsi que directeur national de Génération nation (anciennement Front national de la jeunesse). Il est conseiller régional d'Île-de-France depuis 2015.
Aux élections européennes de 2019 en France, âgé de 23 ans, il conduit la liste du RN, qui arrive de peu en tête du scrutin. Élu député européen, il devient dans la foulée deuxième vice-président du parti. Après avoir été tête de liste aux élections régionales de 2021 en Île-de-France, il est nommé premier vice-président du RN, assurant aussi la fonction de président du parti par intérim durant la campagne présidentielle de Marine Le Pen, puis nommé président titulaire par cette dernière, qui préfère assurer une pleine présidence de son groupe à l'Assemblée nationale.


Situation personnelle


Naissance et origines
Jordan Bardella naît le 13 septembre 1995 à Drancy, en Seine-Saint-Denis. Il est le fils du patron de PME Olivier Bardella (1968-) et de l'ATSEM Luisa Bertelli-Mota (1962-),,. Enfant unique, il est issu d'un foyer d'origine italienne,. Sa famille maternelle quitte le triangle industriel dans les années 1960. Sa grand-mère paternelle (Réjane Mada), native de La Ferté-sous-Jouarre, est aussi en partie issue de l'immigration, avec un père algérien d'ethnie kabyle (Mohand Seghir Mada) venu en France dans les années 1930 pour travailler comme manœuvre dans le bâtiment à Villeurbanne.


Enfance et formation
Il grandit dans sa ville natale, dans une cité HLM,. Plus tard, il assurera « représenter l’origine modeste et la fibre sociale » au sein des dirigeants FN.
Après avoir obtenu un baccalauréat économique et social avec la mention très bien au lycée privé Jean-Baptiste-de-La-Salle à Saint-Denis, il étudie en licence de géographie à l'université Paris-Sorbonne, mais arrête ses études avant l’obtention de son diplôme, indiquant préférer se consacrer à la politique,,.


Vie privée
Il entretient durant un temps une relation avec Kerridwen Chatillon, fille de Frédéric Chatillon. Il est en couple avec Nolwenn Olivier, nièce de Marine Le Pen, fille de Marie-Caroline Le Pen (sœur aînée de Marine Le Pen) et de Philippe Olivier. Devenu ainsi un habitué de la propriété familiale de Montretout, il est accusé d’être favorisé au sein du FN en raison de son appartenance à la famille Le Pen.


Parcours politique


Débuts au sein du Front national
En 2012, à l’âge de 16 ans, Jordan Bardella adhère au Front national,,. Il indique avoir pris sa carte « pour Marine Le Pen plus que pour le Front national ». En 2014, à 19 ans, il devient secrétaire départemental du FN de Seine-Saint-Denis, ce qui fait de lui le plus jeune responsable départemental du parti. Il se rapproche alors de Frédéric Chatillon. Du 16 février au 30 juin 2015, il est l’assistant parlementaire du député européen FN Jean-François Jalkh. Il est chargé en 2015 de la question des banlieues au sein du FN.
Avec Christine Prus, il est candidat aux élections départementales de 2015 dans le canton de Tremblay-en-France ; le binôme est battu au second tour avec 41 % des voix. Lors des élections régionales de la même année, il se présente sur la liste conduite en Île-de-France par Wallerand de Saint-Just, en tant que tête de liste FN en Seine-Saint-Denis, ce qui lui permet d’être élu conseiller régional.
En janvier 2016, il lance le collectif Banlieues patriotes, qui « veut rompre avec la politique de la ville et tendre la main aux électeurs des “territoires perdus” de la République ». Selon Le Journal du dimanche, il est « lancé par Florian Philippot, qui l’avait envoyé faire sa première télé et placé à la tête de l’éphémère collectif Banlieues Patriotes ».
Jordan Bardella est membre de l’équipe de campagne de Marine Le Pen pour l’élection présidentielle de 2017. Candidat aux élections législatives de 2017 dans la douzième circonscription de la Seine-Saint-Denis, il est éliminé au premier tour avec 15 % des suffrages exprimés,.


Vice-président du Rassemblement national

Le 21 septembre 2017, après la démission de Florian Philippot du FN, Marine Le Pen, qui souhaite faire émerger une nouvelle génération de responsables au sein du parti, nomme Julien Sanchez, Sébastien Chenu et Jordan Bardella porte-parole du Front national,. En mars 2018, à l'issue du XVIe congrès du Front national, il intègre le bureau national du parti. Le 12 mars 2018, Marine Le Pen le nomme directeur national du Front national de la jeunesse (FNJ),, qui devient ensuite Génération nation (GN),.
Le 16 juin 2019, il devient deuxième vice-président du RN et intègre le bureau exécutif du parti,. Lors du congrès de juillet 2021, il est nommé premier vice-président.


Tête de liste aux élections européennes de 2019
Marine Le Pen désigne Jordan Bardella comme tête de liste du RN aux élections européennes de 2019 en France. Alors qu’il n’a que 23 ans, le journal Libération le décrit comme la « marionnette de Marine Le Pen » ou même comme la « caution moderniste d'une formation politique en fin de refondation ». Jordan Bardella paraît alors novice pour beaucoup d'électeurs.
La liste RN arrive en tête du scrutin avec 23,3 % des suffrages exprimés, moins d'un point devant celle de La République en marche, parti du président Emmanuel Macron,. Jordan Bardella devient alors le deuxième plus jeune député européen élu depuis les premières élections des représentants au Parlement européen, en 1979, après l’Allemande Ilka Schröder, élue à 21 ans.
Au Parlement européen, Jordan Bardella siège avec les députés européens français du RN au sein du groupe Identité et démocratie (ID). Il est membre de la commission des pétitions (PETI).


Élections régionales de 2021 en Île-de-France
Aux élections régionales de 2021 en Île-de-France, il conduit la liste du RN, qui obtient 13,1 % des suffrages exprimés au premier tour puis 10,8 % au second, soit une baisse de respectivement cinq et six points par rapport aux élections de 2015, tandis que la liste de droite conduite par Valérie Pécresse l’emporte avec 46 % des voix,. Selon le journaliste Richard Werly, ce mauvais score s’explique notamment par son « incapacité de trouver un angle thématique régional convaincant malgré son ancrage familial » et par son « absence de «profondeur» dans une région universitaire » alors qu’il a abandonné ses études supérieures.


Président du Rassemblement national par intérim
Lors du XVIIe congrès du RN, qui se tient en juillet 2021 à Perpignan, il est le candidat le mieux élu au conseil national du parti et se voit nommé premier vice-président par Marine Le Pen. À ce titre, il doit assurer la présidence par intérim du RN pendant la campagne présidentielle à venir, alors que Louis Aliot avait fait part de son intérêt pour assurer cette charge durant la mise en retrait de Marine Le Pen. Le 12 septembre, Marine Le Pen, à la tête du parti depuis dix ans, confirme son départ, Jordan Bardella lui succédant le lendemain à titre intérimaire, conformément aux statuts révisés à l'occasion du dernier congrès. Durant la campagne présidentielle de 2022, Le Monde estime qu'« il a, désormais, tout du professionnel de la politique : l’aisance oratoire, le verbe affûté et cette image bien lisse qui convient à la stratégie de normalisation du parti d’extrême droite » ; mais également que « son discours est le même que celui de ses prédécesseurs sur l’insécurité, l’immigration ou l’islamisme ». Quelques jours après le second tour de l'élection présidentielle — et la victoire d'Emmanuel Macron —, Jordan Bardella annonce qu'il conserve la fonction jusqu'au 10 septembre suivant.


Prises de position
Durant la campagne des élections européennes de 2019, Jordan Bardella affirme que les deux priorités pour la génération à laquelle il appartient sont la crise migratoire et la crise environnementale. Il estime « que s'il y a une responsabilité humaine, dans ce qui apparaît comme un réchauffement climatique, il en va de notre modèle économique », et s'oppose à la multiplication des traités de libre-échange,. Il met en cause l'« écologie punitive » du gouvernement et appelle à cesser de « criminaliser les Français » en matière d'écologie.
Il prend position contre le mariage homosexuel, estimant que celui-ci crée les conditions d'une ouverture de la gestation pour autrui ou de la procréation médicalement assistée. Néanmoins, il affirme en 2019 considérer « comme une majorité de Français, que le mariage pour tous est désormais un acquis » et renvoie ses opposants à l’utilisation du référendum d'initiative citoyenne, que le RN entend instaurer. Il souhaite également « couper les aides sociales aux personnes présentes en France de façon clandestine » et se prononce en faveur de l'autorisation du cannabis à usage thérapeutique.
Selon Le Monde, Jordan Bardella peut « se targuer d’avoir tissé quelques liens » avec l'ancien ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini, qu’il qualifie de modèle. Il est également réputé proche de Frédéric Chatillon — il est un temps en couple avec l'une des filles de ce dernier —, et un temps de Florian Philippot. Toutefois, il déclare lui-même n'être proche « que de Marine Le Pen ».
Lors de la pandémie de Covid-19, il apporte son soutien à l'infectiologue Didier Raoult.
En 2021, il publie sur Facebook plusieurs contenus de soutien à Génération identitaire, dont le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé la dissolution, conduisant le réseau social à les supprimer et à bloquer temporairement certaines fonctionnalités de son compte, alors suivi par 122 000 abonnés. D'après StreetPress, bien que Marine Le Pen refuse d'utiliser le terme de grand remplacement, Jordan Bardella l'emploie « volontiers ».


Justice


Mise en examen pour un propos sur la ville de Trappes
Le 11 octobre 2021, soit le lendemain de la réélection d'Ali Rabeh à la tête de la mairie de Trappes, Jordan Bardella se fend d'un communiqué cinglant dans lequel il demande sa révocation et la mise sous tutelle de la commune. Le 1er février 2022, il annonce être mis en examen à la suite d'une plainte pour diffamation de l'intéressé visant ce passage du communiqué : « Alors que le gouvernement reste passif devant la constitution de Républiques islamiques en miniature, il est urgent d’interrompre cette conquête de nos territoires ». Le lendemain, les deux hommes ont l'occasion de s'expliquer face à face sur le plateau de Touche pas à mon poste !.


Soupçon d'emploi fictif
En 2019, Challenges révèle que Jordan Bardella a été l’assistant à mi-temps de l’eurodéputé Jean-François Jalkh lors de l'année 2015 et qu'il a été identifié en 2017 par le Parlement européen comme pouvant faire partie des assistants liés à « un usage irrégulier de l’indemnité » d'assistance parlementaire,. Le Canard enchaîné révèle ensuite qu'il fait l'objet de soupçons dans le même sens de la part de l'Office européen de lutte antifraude, depuis 2016.


Synthèse des résultats électoraux


Élections européennes
Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où il est tête de liste.


Élections législatives


Élections régionales
Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où il est tête de liste.


Élections départementales


Notes et références


Notes


Références


Voir aussi


Articles connexes
Conseil régional d'Île-de-France
Liste des députés européens de France de la 9e législature - Liste des députés européens de la 9e législature


Liens externes

Ressources relatives à la vie publique : Haute Autorité pour la transparence de la vie publique Parlement européen
Fiche de Jordan Bardella sur le site du Rassemblement national.
Portail de la politique française Portail de la Seine-Saint-Denis Portail de l’Union européenne



Biographie issue de Wikipédia (voir l'original) sous licence CC BY-SA 3.0


 

Origines géographiques

La carte ci-dessous indique les communes d'origine des ancêtres de la personnalité.

Chargement en cours... Une erreur est survenue lors du chargement de la carte.