A propos de cette personnalité

Robert REDFORD

Américain Robert REDFORD

Né(e) Charles Robert Jr. REDFORD

Comedien, réalisateur et producteur américain

Né(e) : le 18 août 1936 à Santa Monica, California, USA


Origine du nom

Egalement écrit Radford, désigne celui qui est originaire d'une localité portant ce nom. Très répandu en Angleterre, le toponyme évoque un gué ("ford"), le premier élément étant plus incertain : en principe le gué rouge ("red"), mais peut-être plutôt le gué marécageux ("reed" = roseau) ou le gué que l'on peut passer à cheval ("ride").

Biographie

Robert Redford est né le 18 août 1937 à Santa Monica en Californie. Son père, Charles est d'origine écossaise et il occupe un poste de comptable. Il a un frère William. Robert n'est pas un enfant très studieux, ni très intéressé par l'école. Il compense ses mauvais résultats scolaires par son engagement et ses qualités sportives. Ce sont d'ailleurs ces dernières qui lui permettent d'accéder à l'Université du Colorado dont il sera finalement renvoyé à cause de son penchant trop prononcé pour l'alcool ainsi que pour avoir trop souvent séché les cours.

Que cela ne tienne, Robert Redford décide de changer de vie. Il entreprend de parcourir les Etats-Unis de long en large en auto-stop à la recherche de rencontres intéressantes et de gens prêts à lui raconter leur histoire. A 19 ans, il décide de s'embarquer pour la France. Passionné par la peinture il déambule dans Paris et ses musées, rêvant de voir un jour ses tableaux accrochés à côté des toiles impressionnistes. Il continue son périple à travers l'Espagne et l'Italie. De retour aux Etats-Unis, il se rend à New York pour suivre des études de peinture ainsi que des cours d'art dramatique à l'Académie américaine des arts dramatiques. Pour vivre, il travaille sur des décors de théâtre.

Ayant finalement abandonné l'idée de vivre de sa peinture, il décide de s'investir dans le théâtre et fait ses débuts à Broadway en 1959 dans une pièce de Howard Lindsay et Russel Crouse, Tall story, puis joue dans The Highest Tree, de Dore Schary. Il reprend le rôle en tournée puis donne la réplique à Julie Harris dans la pièce Little Moon of Alban, de James Costigan. Son succès au théâtre lui ouvre les portes de la télévision et il apparaît dans de nombreuses séries comme The Deputy, La quatrième dimension, Alfred Hitchcock présente, Les incorruptibles, ou encore Perry Mason.

En 1962, il fait enfin ses premiers pas au cinéma dans un film indépendant de Dennis Sanders, War Hunt. Sur le tournage, il fait la connaissance d'un jeune acteur Sydney Pollack. Cette rencontre va être déterminante pour sa carrière. Après avoir triomphé de nouveau à Broadway dans Pieds nus dans le parc de Neil Simon, il retrouve ce jeune acteur, devenu réalisateur pour leur premier film ensemble : Propriété interdite (1966) avec Nathalie Wood et Charles Branson. Six autres suivront, qui marqueront tous des grands moments de la carrière de Robert Redford : Jeremiah Johnson (1972), Nos plus belles années (1973) qui est une belle peinture des mœurs d'un couple américain entre 1935 et 1950 et des effets de la politique de McCarthy avec Barbara Streisand, les Trois jours du Condor (1975) avec Faye Dunaway, le Cavalier électrique (1979) avec Jane Fonda, Out of Africa (1985) un beau mélo où Meryl Steep, en femme écrivain d'un baron ruiné s'éprend d'un aventurier chasseur d'éléphant, et Havana (1990).

Entre temps, il poursuit sa carrière avec d'autres réalisateurs. En 1966, il nous offre une belle prestation au côté de Marlon Brando, Jane Fonda et Angie Dickinson, en interprétant le rôle d'un bagnard évadé dans une petite ville du Texas dans la Poursuite impitoyable (1966) d'Arthur Penn. En 1969, il obtient grâce à Paul Newman le rôle du légendaire Kid dans Butch Cassidy et Billy le Kid de Roy Hill avec qui il retravaillera en 1973 pour L'arnaque. On la remarque également dans les Hommes du président (1976) d'Alan J. Pakula avec Dustin Hofman, en journaliste acharné déclenchant l'énorme scandale du Watergate.

L'acteur Robert Redford se fait moins présent dans les années 1980, au profit du réalisateur. Son premier film, Ordinary People sort en 1980 et raconte l'histoire d'un couple qui se désagrège après la mort de leur fils aîné. Le film est un succès et remporte l'Oscar du meilleur film. Encouragé par sa réussite Robert Redford va réaliser plusieurs autres films : Milagro en 1987, Quizz Schow en 1994, Et au milieu coule une rivière (1995) avec Brad Pitt et enfin L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux (1998) avec Kristin Scott Thomas. Ces deux derniers films où Robert Redford joue également, se déroulent dans des paysages magnifiques et constituent de véritables odes à la nature qui font ressortir la fibre écolo du réalisateur.

La réalisation ne l'empêche pas de continuer son métier d'acteur et en plus de ses propres films, on le retrouve notamment dans Proposition indécente (1993) d'Adrian Lynn avec Demi Moore et Personnel et confidentiel (1996) de Jon Avnet avec Michelle Pfeiffer.

En dehors de son travail, Robert Redfort s'investit dans la protection de l'environnement et la défense des Indiens d'Amérique. Il a également créé le festival Sundance qui permet aux jeunes réalisateurs de se faire connaître sans avoir à se heurter aux gros studios hollywoodien.

Source : Actustar

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Acteurs & comédiens