A propos de cette personnalité

Lucien GACHON

Français Lucien GACHON

Professeur, géographe, romancier

Sources :  Mike BRESSON

Né(e) : le 20 septembre 1894 à La Chapelle-Agnon, France
Décédé(e) : le 06 mars 1984 à Chamalières, France


Origine du nom

Surtout porté dans le Puy-de-Dôme, c'est une variante auvergnate de Gascon (celui qui vient de Gascogne).

Biographie

Né à La Chapelle-Agnon (1894), mort à Chamalières (1984). Fils de cantonnier et petit paysan du Livradois, Lucien Gachon, successivement instituteur, professeur de cours complémentaire (à Saint-Dier) se hissa à la force du poignet au rang de professeur d'université (à Besançon puis Clermont). Acharné à aller jusqu'au bout de lui-même voire au-delà au prix d'un labeur infatigable, il tint deux fers au feu :

Romancier raboteux mais vigoureux dans Maria (une peinture du monde paysan d'un réalisme rude, voire impitoyable, apparaissant comme une image inversée de l'homme d'épopée que construisait Pourrat), Monsieur de l'Enramas (novation et résistance dans la campagne auvergnate), La première année (les difficultés du retour à la terre vaincues par la ténacité), Henri Gouttebel, instituteur (semi-biographique).

Géographe qui s'illustra par sa thèse (deux ouvrages remarquables : Les Limagnes du Sud et leurs bordures montagneuses et Brousse-Montboissier) et des articles innombrables où il fut un des tout premiers à s'intéresser à la conservation des ressources et à "la faim du monde".

Marqué de façon indélébile par sa formation à l'école normale, laïc et anticlérical pendant toute sa vie, il se rapprocha cependant spectaculairement du catholicisme à la fin de son existence, en partie sous l'influence d'Henri Pourrat avec lequel il entretint une correspondance considérable et de grand intérêt, mais surtout mu par une logique intérieure impossible à enrayer : mesurant la crise de notre civilisation, il voyait dans la religion catholique le môle sur lequel avait prospéré la stabilité de la société paysanne dont il exaltait les vertus, et pour être fidèle à ses ancêtres qui avaient vécu et étaient morts dans le catholicisme.

Le point sur la personnalité et l'oeuvre de Lucien Gachon a été fait lors de la journée d'études Lucien Gachon, témoin de la Terre d'Auvergne, organisée par le Cercle Terre d'Auvergne le 28 mai 1994 à l'occasion du centenaire de sa naissance. Les Actes de cette journée ont été publiés par la Revue Bïzà Neirà n° 84, 1994-4.

Le fils de Lucien Gachon, Louis, agronome très distingué, mort prématurément (1926-1999), a fait progresser la connaissance des sols limagnais par une thèse où il démontrait l'origine essentiellement anthropique des fameuses terres noires de Limagne.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Ecrivains