A propos de cette personnalité

Charles DULLIN

Français Charles DULLIN

Acteur, créateur et directeur de théâtre

Sources :  Jean Louis DEBRIT

Né(e) : le 08 mai 1885 à Yenne, France
Décédé(e) : le 11 décembre 1949 à Paris, France


Origine du nom

Nom surtout porté en Savoie. Désigne celui qui est originaire de Dullin, nom d'une commune de ce département, et aussi d'un hameau dans la commune de Saint-Pierre-d'Alvey (73 également). Sens du toponyme : selon M.T. Morlet, nom de personne d'origine germanique, Dudolin(us).

Biographie

Dullin, Charles (1885-1949), acteur, metteur en scène et directeur de théâtre français, membre du Cartel des quatre.

Né à Yenne (Savoie), Charles Dullin est issu d une famille attachée aux valeurs traditionnelles, qui le destine à la carrière ecclésiastique. À dix-huit ans, après avoir occupé plusieurs emplois à Lyon, souhaitant devenir acteur, il se rend à Paris, ayant pour seule qualification ses nombreuses lectures dans le domaine du théâtre et de la poésie. Il se forme dans de petits théâtres et entre en 1906 dans la troupe d Antoine à l Odéon. En 1908, il crée son propre théâtre, installé dans une baraque de foire, donnant par ailleurs des lectures au Lapin agile, un cabaret de Montmartre. En 1910, il est engagé au Théâtre des Arts, dirigé par Jacques Rouché. Il se fait remarquer l année suivante pour son interprétation de Smerdiakov dans l adaptation scénique du roman de Dostoïevski, les Frères Karamazov, réalisée par Jacques Copeau.

Il participe à l aventure de la troupe du Vieux-Colombier, fondée par Copeau en 1913. Après la Première Guerre mondiale, où il est engagé volontaire, il joue avec Copeau à New York au Garrick Theatre. Il collabore ensuite avec Firmin Gémier, donnant notamment des cours d art dramatique dans son Conservatoire syndical, puis fonde en 1923 sa propre compagnie, l Atelier, qui établit ses quartiers dans un théâtre de Montmartre. Fidèle aux principes énoncés par Copeau, il accorde une grande attention à la formation des acteurs et cherche à mettre en valeur les textes. Sa troupe devient rapidement l une des plus créatives de France. En 1922, il fait découvrir Pirandello au public français en mettant en scène la Volupté de l honneur, puis Marcel Achard (Voulez-vous jouer avec moâ ?, 1924 , le Joueur d échec, 1927) et Armand Salacrou (Atlas-Hôtel, 1931 , La Terre est ronde, 1938). Il se consacre également à des réinterprétations de grands classiques, notamment des pièces de Shakespeare, Ben Jonson et Aristophane. En 1927, il fonde avec Baty, Jouvet, et Pitoëff le Cartel des quatre.

Pendant les années de guerre, il est chargé de la direction du Théâtre Sarah-Bernhardt (rebaptisé Théâtre de la Ville), où il crée les Mouches de Sartre en 1943. Il en démissionne en 1947, laissant derrière lui de lourdes dettes et se retrouvant, à plus de soixante ans, sans ressources et sans théâtre. Il meurt pendant la tournée d une pièce d Armand Salacrou.

Dullin a exercé une grande influence sur le théâtre français. Excellent pédagogue, il a formé dans son théâtre de l Atelier toute une génération d acteurs, notamment Roger Blin, Alain Cuny, Jean Marais, Jean Vilar et Jean-Louis Barrault, fondant son enseignement sur l improvisation et l étude des grands textes. Il s est rendu lui-même célèbre comme acteur dans La vie est un songe de Calderòn (1922), Volpone d après Ben Jonson (1928) et l Avare de Molière, qu il a interprété à plusieurs reprises. Il a toujours mis son théâtre au service du public et s est prononcé en faveur de la décentralisation théâtrale et du financement par l État d un théâtre populaire, conceptions que mettra en pratique son élève Jean Vilar.

Collection Microsoft® Encarta® 2002. © 1993-2001 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Acteurs & comédiens