A propos de cette personnalité

Johnny DEPP

Américain Johnny DEPP

Né(e) John Christopher II DEPP

Acteur américain

Né(e) : le 09 juin 1963 à Owensboro, Kentucky, USA


Biographie

Johnny Depp est né le 9 juin 1963 à Owensboro, dans le Kentucky, de Betty Sue, une serveuse qui avait déjà une fille nommée Hannah Augustin, et de John Christopher Depp Sr., un ingénieur[3]. Il a également un frère, Danny, et deux sœurs (Christie, qui est aussi sa manager personnelle, et Debbie), et vient d'une famille allemande, Cherokee et irlandaise[4],[5]. Dans le livre Johnny Depp : A Kind of Illusion (ISBN 1-905287-04-6), son auteur Denis Meikle déclare que la famille Depp serait liée au français Huguenot Pierre Deppe, ou Dieppe, qui s'était installé en Virginie vers les années 1700. Pourtant, l'acteur dit qu'il ne connait pas l'origine de son nom, mais précise qu'il signifie « idiot » en allemand (c'est en réalité une insulte mineure qui signifie « imbécile » ou « affamé »)[6],[7].

Quand il prend goût à la musique en assistant à un spectacle de gospel que son oncle, un pasteur, a présenté dans une église, il rejoint alors le groupe The Flame, qui devient The Kids et fait la première partie de la tournée d'Iggy Pop. Deux ans plus tard, après avoir quitté l'école à l'âge de 15 ans, il se rend avec son groupe à Los Angeles, mais le groupe ne décolle pas et les membres doivent travailler en plus de leur activité artistique. Durant cette période, Depp est brièvement marié à la maquilleuse Lori Allison et vend des stylos par correspondance. Sa femme lui présente alors Nicolas Cage, qui organise une rencontre avec son agent, lui permettant de décrocher son premier rôle au cinéma dans Les Griffes de la nuit de Wes Craven, premier volet de la franchise culte du cinéma d'horreur mettant en scène le personnage Freddy Krueger. Puis un petit rôle dans Platoon, le film d'Oliver Stone sur la guerre du Vietnam.

Johnny Depp décide ensuite de s'inscrire au Loft Studio à Los Angeles. Une fois sorti de l'école, il obtient quelques rôles de second plan ou de figuration qui lui permettent de vivre correctement. Puis il décroche en 1987 le rôle principal de 21 Jump Street, série dont le succès le hissera sur un piédestal fragile. Après quatre saisons à interpréter Tom Hanson, il souhaite rompre avec son image « d'idole pour les adolescentes » véhiculée par la télévision, et réussit, avec l'aide de son agent, à rompre le contrat (par lequel il était tenu à jouer dans cinq saisons de la série) pour se tourner vers la carrière cinématographique qui lui tend les bras.

Il débute en tête d'affiche dans le satirique Cry-Baby de John Waters qui lance avec brio la carrière du jeune acteur, et en profite pour se moquer de son statut d'idole des jeunes. Tim Burton lui offre en 1990 le rôle de la consécration qui lui permet, par la même occasion, de rompre définitivement avec cette image : Edward aux mains d'argent. Dès lors, il devient l'acteur de prédilection de Burton, et même son meilleur ami, avec qui il tournera aussi Ed Wood en 1994, Sleepy Hollow en 1999, Charlie et la chocolaterie et le film d'animation Les Noces funèbres, en 2005, Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street en 2007 et Alice au Pays des Merveilles en 2010 . Ces films sont souvent acclamés par la critique et le public[8]. D'autres collaborations tendent à lui donner l'image d'un acteur fuyant les grosses productions, préferant tourner avec des auteurs-réalisateurs à l'identité artistique forte. Il tournera ainsi avec Emir Kusturica qui lui offre un rôle à la mesure de son talent dans Arizona Dream en 1993. Jim Jarmusch dans Dead Man en 1995 ou trois fois sous la direction de Terry Gilliam : en 1998 dans l'adaptation du livre Las Vegas Parano de son ami Hunter S. Thompson, dans le chaotique et inachevé L'Homme qui a tué Don Quichotte, qui donnera lieu en 2001 au documentaire Lost in La Mancha (réalisé par Keith Fulton) et il fait une apparition dans L'Imaginarium du docteur Parnassus en 2009, remplaçant pour une seule séquence le comédien Heath Ledger, décédé durant le tournage. Les comédiens Jude Law et Colin Farrell en feront de même pour deux autres scènes du film.

En 1997, après avoir incarné un agent du FBI infiltré dans la mafia face à Al Pacino dans Donnie Brasco, il s'essaie à la réalisation avec The Brave, où il dirige Marlon Brando (avec qui il s'était lié d'amitié sur le tournage de Don Juan Demarco en 1994). Mais son premier et jusqu'ici seul film en tant que réalisateur et scénariste n'obtient pas le succès escompté malgré sa présentation au Festival de Cannes.

En raison de l'importance de sa filmographie (plus de 45 films à ce jour), il reçut, en 1999, un César d'honneur pour l'ensemble de son travail. La même année, son attachement à la France lui permet de jouer dans le film fantastique La Neuvième Porte tourné en grande partie à Paris sous la direction de Roman Polanski avec la femme de ce dernier Emmanuelle Seigner. Puis en 2000 dans Le Chocolat, dont le tournage a eu lieu dans la région Bourgogne avec Juliette Binoche. Il fait aussi une apparition au côté de Charlotte Gainsbourg dans le film français Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants d'Yvan Attal sorti en 2004.

Le rôle de Jack Sparrow dans la trilogie Pirates des Caraïbes le fait découvrir à un autre versant du public. Le premier volet (La malédiction du Black Pearl) sort en 2003. Il retrouve ainsi son statut d'acteur bankable[9] et déclencheur d'émeutes qui l'avait fait fuir le tournage de 21 Jump Street. Les films dans lesquels il tourne après cette date sont presque tous des succès au box-office, mis à part, en 2004, Rochester, le dernier des libertins (The Libertine) dans lequel il a pour partenaire John Malkovich. Le film raconte l'histoire d'un célèbre poète ayant vécu au XVIIe siècle, débauché notoire et libre penseur, sous le règne du roi Charles II d'Angleterre. Les deux autres volets de son escapade dans le monde de la piraterie (Le secret du coffre maudit en 2006 et Jusqu'au bout du monde en 2007), viendront confirmer le succès du premier épisode. Succès plus que profitable pour le noyau dur de l'équipe du film, à savoir Johnny Depp, Orlando Bloom et Keira Knightley (acteurs), Gore Verbinski (réalisateur), Jerry Bruckheimer (producteur), et, bien entendu, la société Disney.

En 2009, il interprète le rôle du célèbre gangster et braqueur de banques John Dillinger dans Public Enemies de Michael Mann, aux côtés de Christian Bale et Marion Cotillard.

Alors que Alice au Pays des Merveilles, 7ème film tourné sous la direction de son ami Tim Burton, est sorti le 24 mars 2010, il a enchainé avec le tournage de The Rum Diary, nouvelle adaptation d'un livre d'Hunter S. Thompson, après Las Vegas Parano.

Il tourne actuellement avec Angelina Jolie dans le film The Tourist de Florian Henckel von Donnersmarck, remake du film français Anthony Zimmer avec Sophie Marceau et Yvan Attal.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Acteurs & comédiens