A propos de cette personnalité

Louise DE BETTIGNIES

Français Louise DE BETTIGNIES

Heroïne de la résidence de la première guerre mondiale

Sources :  jbocquet

Né(e) : le 07 juillet 1880 à Saint-Amand-les-Eaux, France
Décédé(e) : le 17 septembre 1918 à Cologne, Germany


Biographie

ouise de Bettignies, née le 15 juillet 1880 à Saint-Amand-les-Eaux, morte le 27 septembre 1918 à Cologne, est un agent secret français qui espionna, sous le pseudonyme d’Alice Dubois, pour le compte de l’armée britannique durant la première Guerre mondiale.

Lilloise depuis 1903, elle décide, dès l’invasion allemande de la ville en octobre 1914, de s’engager dans la résistance et l’espionnage. polyglotte (français-anglais-allemand-italien), elle dirige depuis son domicile de Lille un vaste réseau de renseignements dans le Nord de la France pour le compte de l’armée britannique et de l’Intelligence Service sous le pseudonyme d’Alice Dubois. Ce réseau fournit aux Britanniques d’importantes informations via la Belgique et les Pays-Bas occupés. On estime qu’elle sauve la vie de plus d’un millier de soldats britanniques pendant les 9 mois de sa pleine activité (janvier à septembre 1915).

Son réseau d’une centaine de personnes, essentiellement sur 40 km du front, à l’ouest et à l’est de Lille, était tellement efficace qu’elle fut surnommée par ses supérieurs anglais the queen of spies. Ainsi, Louise avait établi pour ses supérieurs de londoniens une carte quadrillée de la région autour de Lille. À l’instar de la bataille navale, les lignes étaient repérées par des numéros sur un côté et des lettres de l’alphabet sur l’autre. Dès que l’armée allemande installait une nouvelle batterie d’artillerie, même camouflée, cette position était bombardée par l’aviation anglaise dans les 8 jours.

Une autre occasion lui permit de signaler le jour et l’heure de passage du train impérial transportant le kaiser en visite secrète sur le front à Lille. Lors de l’approche de Lille, deux avions anglais surgirent et bombardèrent le train, mais manquèrent leur cible. Le commandement allemand ne comprenait pas la situation unique de ces 40 km de front « maudits » (tenus par les anglais) sur près de 700 km de front. L’un de ses derniers messages fut d’annoncer la préparation d’une gigantesque attaque allemande pour début 1916 sur Verdun. L’information fut relayée aux commandements français qui refusa d’y croire.

Arrêtée par les Allemands en septembre 1915 puis détenue pendant 3 ans, elle meurt en 1918 des suites de la tuberculose à l’hôpital Sainte-Marie de Cologne.

Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia - Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0 .

Voir aussi :

- catégorie Résistants Français